Épitaphe du chevalier Jean de SAINT-AMADOUR


Cette épitaphe était gravée sur une plaque de cuivre placée sur ou près de l'enfeu dudit chevalier dans l'ancienne église de Guignen démolie en 1879. On ignore ce qu'elle est devenue à cette occasion. Il était par ailleurs le premier Vicomte de Guignen, sieur de Toiré.


Quand mort l'homme saisit, maint le cuide1 aux ténèbres,
Alors pour lui fait-on en pleurs les jours funèbres;
Mais s'il fut bien vivant, telle mort lui est vie,
Et fin de tous ennuis, de travaux et d'envie;
Puis renommée et loz2, bon bruit de ses bienfaits,
Le rendent par mémoire entre les plus parfaits.
Ci-gît, par telle mort, haut et puissant seigneur,
JEAN DE SAINT-AMADOUR, chevalier plein d'honneur,
Vicomte de Guignen, sieur de Toiré11 notable,
Grand veneur3 en Bretagne, justicier équitable.
Prudence l'a conduit à prouesse venir,
Et prouesse à honneur l'a bien fait parvenir.
Au service a été de quatre rois de France,
Sous lesquels, en tous faits, a eu maintes souffrances:
Treize bataille veid4 et y fut en personne
Où il ne fit défaut, car tel bruit de lui sonne;
Il était renommé sur tous les autres gens d'armes,
Pour les actes hardis qu'a fait maints alarmes.
Le roi Charles5 le fit de sa main chevalier
À Fornouë6, où il fit maint craintif rallier;
Pour outre l'exceller, ami, comme on remembre,
Le fit des gentilshoms principaux de sa chambre.
À la bataille extrême contre les Vénitiens7,
Le roi Louis douzième avecque tous les siens
Sauve par sa prudence et prouesse bellique8,
Où tous les ennemis furent mis sous la pique.
À l'estrif9 de Ravenne, au champ Sainte-Brigide,
En vrai gendarme fut, puissant et rigide;
En actes tels et maints, par soixante-quinze ans,
A vécu sans reproches, et puis l'an mil cinq cent
Trente-huit, en juillet sixième, il décéda.
Ainsi à ses postères10 tel exemple il donna.
Partant, tous nobles de cœurs qui voyez cette lame,
Priez au Créateur qu'il en reçoive l'âme.



1) croit (verbe croire)
2) louange
3) celui qui commande à toute la vénerie d'un prince
4) vit (verbe voir)
5) Charles VIII
6) 6 juillet 1495
7) bataille d'Agnabel en Lombardie le 14 mai 1509
8) guerrière
9) combat
10) arrières (voir Wikipédia)
11) Thouaré sur Loire (44)


Source
Bulletin municipal de Guignen (35) n°142 page 27 (article de Jean-Pierre VACHE non sourcé)


Ce site est hébergé par sivit.fr hbergement sites internet
copy-left Yannick VOYEAUD - 2017
Citation source Non commercial Mme licence